vendredi 8 septembre 2017

Son absence rempli tout mon horizon...


 PLUS QU'UN AMI C’ÉTAIT UN MEMBRE DE MA FAMILLE !

Celle fait a peine 2 semaines, j'ai la gorge serré en écrivant cet article, j'ai pas mal pleuré aussi tout au long j'ai fait des pauses a multiples reprises la douleur est encore beaucoup trop vif, mais j'ai besoin de le faire, j'ai besoin d’écrire !!! Je parle que rarement de ma vie privé ici mais je tenais a le faire en mémoire de mon chat qui a tant compté pour moi toutes ces années 8 au total ! Si vous me suivez sur les autres réseaux ( twitter, instagram, snap ) vous savez déjà ce qui s'ai passer sinon voici en bref l'histoire . Mimo 8 ans n'as jamais eu des souci de santé ou autres, mais voila que pendant 2 semaines il a commencé a ne plus vouloir manger, je ne me suis pas tellement tracasser car il manger d'autres choses que ses croquettes habituelles, ( d'autres croquettes, du thon etc )  mais la dernière semaine il avait beaucoup maigri et même boire de l'eau était devenu rare, je l’amène au veterinaire qui après prise de sang et urines ne trouve rien d'anormal, 2 jours se passe sans qu'il ne mange ni bois, c’était pas possible je connais mon chat il y a quelque chose qui n'aller pas de tout, je décide de le faire hospitalisé en urgence, cathéter, hydratation et tout le tralala, le veto me sonne en disant qu'il trouvait que son cœur était beaucoup trop grand, nous voila parti pour une écho et radio du cœur et de l’abdomen , l'horrible nouvelle tombe le jeudi 24 août a 16h30 il a une maladie du cœur, ma première réaction a été de me dire qu'on aller pouvoir enfin le soigner pour qu'il reparte merveilleusement bien. De retour a la maison le vendredi 25 août a 17heures. 


Extrêmement fatigué mais il était de retour a la maison et je pouvais enfin prendre soin de son petit cœur que personne ne savait qui était malade, du a quoi ? on ne le sera jamais mais c'est fort possible qu'il a ça depuis qu'il est née, donc maintenant a vie ça devra être cachet matin et soir jusqu’à la fin de sa vie que je pensais aller encore durer long temps ... Vendredi se passe il reste caché en dessous du divan, je donne son cachet tant bien que mal avec beaucoup de câlin et douceur il me retourne avec des ronronnements ...  Samedi se passe en dessous du divan il ne veux ni manger ni boire ni rien savoir de la vie, a coté on a un voisin qui fait des travaux il y avait un trou assez petit je le trouve plus dans la maison je regarde a coté il est aller se mettre la dedans, en rigolant j'ai dit '' il veux qu'on l’enterre la ou quoi '' c’était sans savoir ce qui m'attendais le dimanche. Je me lève et encore une fois depuis quelques jours la peur au ventre de le trouver mort, il était dans un coin caché de la maison il est venu dans les toilettes avec moi on aurait dit ses dernières forces, il se pose en face de moi et me regarde la j'ai compris il me demandais pour partir mais je me voiler la face je me disais que je ne pouvais jamais prendre ce genre de décision, il repart dans son coin sombre et triste je viens parler avec lui et lui faire un câlin, et la je vois son regard dans le vide sans plus aucune vie, un regard vitreux, il n'avait plus de force et malgré le fait que je pense qu'il n'as pas du souffrir je ne pouvais plus le voir comme ça !!!!! Ma décision était prise : L’euthanasie, je ne voulais pas qu'on s'acharne sur lui tout comme je ne veux pas qu'un jour on s'acharne sur moi, quand mon homme est descendu je lui annonce la nouvelle, on a fondu en larmes l'un dans les bras de l'autre. Nous voila parti au veto le dimanche a 11h30 tout au long du trajet en voiture Mimo rouspétait comme a son habitude en voiture, sauf que c’était la dernière fois . . . En arrivant au veto d'urgence ( celui qui avait pris soin de lui qui avait tout découvert ) la veto comprends très bien la situation malgré le fait qu'elle voulais le garder et essayer encore et encore elle a respectait ma volonté du non acharnement de plus j'avais tellement peur qu'il continue a souffrir en silence, les chats ne montre jamais leurs douleurs ils préfèrent s'isoler pour souffrir et ne pas montrer a leurs maître, sauf que je voyais qu'il ne pouvais plus, vu son état c’était la meilleur décision dit-elle, par la suite ( après un gros examen général, oui les vetos sont la pour soigner non pour mettre fin a leurs vie ) elle nous a demander si on voulais rester ou partir, pour moi il était hors de question de le laisser seul dans ses derniers moments, il a mis le cathéter la procédure est simple une piqûre pour l'endormir et une pour l’arrêt total ... Quand la première piqûre a été faite et que j'ai vu sa petite tète se laisser aller ça été la fin de mon monde, je me suis effondrée j'ai cru que j'aller m'évanouir un trou énorme s'ai former dans ma poitrine je ne savais plus respirer, le regard triste de la veto et les larmes dans ses yeux ne m'as point aidé je crois qu'elle a été très touché par les mots que je lui ai dit juste avant qu'il parte... Elle a essayer de me rassuré, mais je me suis senti malgré tout coupable de ce choix, mais aussi soulager pour lui car il ne souffre plus, mais ma souffrance commencer ... On l'as enterrer dans les Ardennes dans un lieu calme et beau chez mes beaux parents qui était tout aussi dévasté que nous car eux aussi c'est des amis des nos be bêtes. Les journees qui ont suivi ça été un cauchemars je ne pouvais pas être seule a la maison et quand je l’était je partais, 2 semaines après ma douleur est encore bien présente, des cauchemars me suivent au long de mes nuits, les pleures dans le moment ou je suis seule, son absence rempli mon horizon. La perte d'un animal de compagnie est juste horrible j'ai l'impression de m'avoir arraché une partie de moi, pour ceux qui ne comprendrons pas tout ceci je ne peux être que désoler pour vous ! Je ne resterais pas sans chat, mais je suis loin de penser a vouloir un toute suite je ne serais pas pour le moment j'ai besoin de soigner ma douleur... 


  PARTI TROP TÔT 27 AOÛT 2017/12H25 RIP MIMO JE T'AIME  











4 commentaires:

  1. Courage Sarah ��⚘ caro

    RépondreSupprimer
  2. Une véritable expression sentimentale de la douleur qui vient du fond de ton coeur, il est véritablement installé dans ta mémoire.

    RépondreSupprimer